Sonatrach prend part depuis le 22 novembre au sommet libyen de l’énergie et de l’économie dans l’objectif de reprendre ses activités en Libye.

Dans un communiqué publié par Sonatrach sur son compte facebook, que les autorités libyennes entendent présenter les opportunités d’investissements aux  compagnies pétrolières dans le but “d’augmenter les capacités de production, de former et de qualifier les cadres libyens”.


Pour cela explorer les opportunités de reprise d’activité en Libye, une délégation composée de cadres, de directeurs généraux et de directeurs des filiales spécialisées dans les services pétroliers du groupe a fait le déplacement à Tripoli.


Le sommet énergétique de Tripoli est l’occasion, pour Sonatrach, de discuter les modalités d’une coopération conjointe avec la partie libyenne.

L’entreprise nationale des hydrocarbures se dit prête à apporter sa contribution, à travers ses branches de services pétroliers, à la réhabilitation et à la maintenance des installations pétrolières et gazières.

Sonatrach annonce, à cette occasion, une reprise “très prochaine” de ses activités d’exploration et de production.

Plusieurs compagnies mondiales spécialisées dans le domaine pétrolier, gazier et énergétique prennent part à cet événement économique majeur qui vise à présenter le plan d’investissement du gouvernement libyen dans les secteurs du pétrole et du gaz pour augmenter les capacités de production et les programmes de formation et de mise à niveau des cadres libyens.

Les projets d’investissement dans les énergies renouvelables et de développement du réseau public d’électricité seront également présentés à cette occasion.

A noter que Sonatrach est présente en Libye en vertu de contrats de partenariat avec la Compagnie pétrolière nationale libyenne dans le domaine de l’exploration et de la production.