Le groupe Sonatrach a signé jeudi à Tripoli un protocole d’accord avec la National oil corporation (Noc) en vertu duquel il reprendra ses activités en Libye, suspendues depuis 2011, date de l’éclatement de la crise dans ce pays.

Paraphé par le PDG du groupe, Toufik Hakkar qui effectue une visite en Libye et le Président du Conseil d’administration de la Noc, Mustafa Sanalla, ce protocole d’accord vise principalement le retour de Sonatrach à l’activité en Libye, en remplissant ses obligations contractuelles dans les zones contractuelles 65 et 96/95 dans le bassin de Ghadamès.

“Notre objectif est de reprendre l’activité rapidement et de commencer à développer les champs découverts”, a déclaré M. Hakkar lors de la cérémonie de signature.