Le ministère de l’Energie a démenti, lundi dans un communiqué, les informations circulant sur les réseaux sociaux selon lesquelles les primes d’intéressement seront supprimées pour les travailleurs des groupes Sonatrach et Sonelgaz. « Suite à des informations, sans fondements, répandues surtout sur les réseaux sociaux relatives à une supposée suppression des primes d’intéressement pour les travailleurs des groupes Sonatrach et Sonelgaz, le ministère tient à préciser qu’aucune décision de suppression de ces primes n’a été prises par les entreprises », affirme la même source. « Il n’a jamais été question de supprimer les primes d’intéressement attribuées aux travailleurs des groupes Sonatrach et Sonelgaz pour l’exercice 2019 », souligne le ministère en précisant que « ces primes sont décidées par les organes sociaux de ces entreprises à savoir les Assemblées générales, le niveau de ces primes étant généralement évalué en fonction des résultats et jamais annulée à ce jour ». A cet effet, l’Assemblée générale de Sonatrach réunie, récemment, n’a même pas abordée cette question. Pour le groupe Sonelgaz, l’Assemblée générale, ne s’est pas encore réunie, note encore la même source.