La société nationale des hydrocarbures Sonatrach a démenti, samedi, dans un communiqué les informations relayées par des quotidiens nationaux sur la suppression de la condition liée à la résidence pour l’inscription des demandeurs d’emploi aux agences de l’emploi, indiquant qu’une telle décision ne relevait pas de ses prérogatives. « La Sonatrach dément catégoriquement les informations relayées par certains journaux quotidiens, parus le 26 décembre 2020, faisant état de la suppression par la société nationale des hydrocarbures de la condition liée à la résidence pour l’inscription des demandeurs d’emploi aux agences de l’emploi », précise la même source. Pour Sonatrach, « cette information est totalement erronée et infondée » et les articles en question sont « fallacieux », du moment que le groupe n’intervient nullement dans les inscriptions des demandeurs d’emploi, puisque cette opération s’effectue au niveau des agences locales de l’emploi sur l’ensemble du territoire national. « Les règles déontologiques de la presse exigent de s’assurer de la véracité de cette information avant sa publication », en se rapprochant de la direction de la Communication de Sonatrach, seul organe habilité à informer et à communiquer, a estimé la société. « Sans s’approfondir sur les motifs ayant amené le quotidien ou l’auteur de l’article à publier une fausse information, Sonatrach se réserve le droit d’engager des poursuites judiciaires pour publication d’informations mensongères susceptibles de duper l’opinion publique sur un sujet sensible », a conclu le communiqué.