Le groupe Sonatrach a mis en service dimanche un centre de supervision des pipelines, permettant d’avoir des informations en temps réel sur les opérations d’exploitation, sur l’ensemble du réseau de transport par canalisation du pétrole et du gaz en Algérie.

Présidée par le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, la cérémonie de lancement officielle de cette infrastructure s’est déroulée en présence du PDG de Sontarach, Toufik Hakkar, du président de l’Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH), Rachid Nadil, et du vice-président de l’Activité de transport par canalisation (TRC) de Sonatrach, Amine Melaika.

Ce centre implanté au niveau du siège de la direction du TRC à Sidi Arcine (Est de la capitale), est en charge de suivre l’activité sur un réseau d’une longueur de 21.000 km de canalisations assurant une capacité de transport de 405 millions de tonnes équivalent pétrole (TEP)/an, articulé autour de 43 canalisations dont 23 gazoducs.

Ce centre est une infrastructure “stratégique” qui entre dans le cadre de la politique de transition numérique et représente une nouvelle étape franchie par Sonatrach dans la modernisation de la gestion de toutes ses infrastructures dans le but d’augmenter la production et de la maîtriser, a indiqué M. Arkab lors d’une déclaration à la presse en marge de la cérémonie de lancement officielle.