Le juge d’instruction du tribunal de Tamanrasset a ordonné le renvoi de l’affaire du journaliste Rabah Kareche devant le tribunal correctionnel, a fait savoir son avocat Me Amirouche Bakouri. Ce dernier a précisé que le renvoi a eu lieu le 17 juin en cours et que, par conséquent, le procès devrait se tenir avant le 17 juillet prochain.
En attendant sa comparution devant le juge d’audience, le correspondant du quotidien Liberté à Tamanrasset se trouve en prison depuis sa mise en détention le 19 avril dernier, après son arrestation la veille de cette date.
La demande de liberté provisoire que son avocat avait introduite au lendemain de son incarcération a été rejetée le 27 du même mois par la cour de Tamanrasset.
Rabah Kareche est poursuivi pour «création d’un compte électronique consacré à la diffusion d’informations susceptibles de provoquer la ségrégation et la haine dans la société», «diffusion volontaire de fausses informations susceptibles d’attenter à l’ordre public» et «usage de divers moyens pour porter atteinte à la sûreté et l’unité nationale».
En réaction à ces chefs d’inculpation, et au maintien de la détention provisoire du journaliste, ses avocats avaient réagi pour affirmer que «Karèche n’a fait que son travail et d’une manière professionnelle».
Plusieurs actions de solidarité ont eu lieu avec le correspondant de Liberté depuis sa mise sous mandat de dépôt, dont le sit-in organisé le 3 mai dernier à la place de la Liberté de la presse à Alger, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la presse.