C’est certainement l’un des Algériens au bagage footballistique conséquent. Adam Ounas n’a pas pu s’imposer au Naples SSC qui l’a acheté contre 12 millions d’euros aux Girondins de Bordeaux il y a presque 4 ans. Toutefois, à 24 ans, il est en train de capitaliser sur son prêt à Crotone FC. Une deuxième partie de saison qui, malgré la relégation de sa formation, pourrait changer la trajectoire de sa carrière. Décryptage.

Par Mohamed Touileb
En difficulté lors de la première partie de saison avec un prêt qui s’est mal-passé à Cagliari, Adam Ounas, est en train de réaliser une deuxième partie de saison très intéressante avec Crotone FC. Même si le club est relégué de Serie A depuis le 1er mai, cela n’a pas empêché l’Algérien de briller. Des performances qui ne peuvent que relancer l’intérêt des clubs pour avoir ses services. Une implication sur 8 buts lors des 13 rencontres disputées avec Crotone. Adam Ounas c’est 4 buts et 4 passes décisives. Une belle copie et des prestations très qualitatives. Une patte gauche d’un joueur à fort potentiel dont le talent n’avait pas échappé au sélectionneur Djamel Belmadi. D’ailleurs, contre toute attente, ce dernier l’avait même pris pour la CAN-2019.

Soutien sans faille de Belmadi
Mieux encore, l’ancien Bordelais n’a pas été cantonné au banc. Durant ce tournoi, il a même pris part à 3 rencontres : 1 comme titulaire face à la Tanzanie (2 buts et 1 passe décisive) et 2 comme remplaçant contre la Guinée (1 offrande) et la Côte d’Ivoire en quart de finale. Avec 2 réalisations et le même nombre de passes D, celui qui est prêté par le Napoli SSC a marqué les esprits et des points auprès du coach. « Lekhal, Chita ainsi que Fares. C’est des joueurs qui nous intéressent. C’est de joueurs qui sont passés par l’équipe nationale notamment Ounas qui a disputé avec nous la dernière coupe d’Afrique des nations », avait lâché le driver de l’EN en octobre dernier. L’attention est particulière pour Ounas. Compréhensible que ce soit le cas puisqu’il a une marge de progression énorme à 24 ans. Et il l’a montré avec Crotone. Un club qui lui sert de tremplin pour cumuler de la confiance et montrer qu’il a du ballon dans le magasin.

Un niveau « supérieur à la Serie B »
En Italie, il a réussi à convaincre les observateurs qu’il reste un football de qualité. «Nous avons eu, une nouvelle fois, la confirmation que le niveau d’Ounas est supérieur à Crotone ou à la Série B », a déclaré Paolo Condò, journaliste de Sky Sport. Il estime qu’«heureusement, qu’il est encore sous contrat avec le Napoli. Je pense que ce sont seulement les blessures qui l’ont empêché de s’imposer à Naples.»
Un physique à travailler pour éviter l’infirmerie et Ounas devrait prendre une nouvelle dimension. Reste à savoir si les Napolitains vont le prolonger ou le vendre cet été. Sinon, celui qui a été acheté 12 millions d’euros aux Girondins de Bordeaux partira gratuitement à compter de janvier prochain à 6 mois de la fin de son contrat.

Il sera là en juin
Au vu de ce qu’il a montré lors de cette pige à Crotone, il représente un gros potentiel de « retour sur investissement » même si sa valeur a baissé (8 millions d’euros actuellement) depuis son arrivée. Une extension de bail n’est pas à écarter avec, peut-être, l’opportunité de s’imposer en équipe première des Partenopei. En attendant, il sera là lors de la fenêtre FIFA de juin avec la sélection. Rappelons qu’en mars dernier, il était dans la liste de Belmadi mais avait dû déclarer forfait en raison d’un problème musculaire. Sa dernière apparition avec les Fennecs remonte à novembre 2020 avec la double-confrontation contre le Zimbabwe. Il avait disputé 19 minutes au stade 5 juillet 1962 (Alger) et 10 à Harare.