Le Premier ministre a plaidé ce 18 décembre à Istanbul à l’ouverture du sommet Turquie-Afrique pour un partenariat africo-turc qui renforce le développement durable, la sécurité et la stabilité de l’Afrique.

Pour Benaderrahmane, cet objectif est déjà dans inscrit la stratégie du des pays africains dans le cadre de l’Agenda 2063 et la zone de libre échange africain mais aussi soutenue par l’Algérie à travers ses programmes de développement durable intégrant nombre de pays africains. Il citera, dans ce registre, la transsaharienne Alger-Lagos, longue de 2415 kms qui facilitera le transport des marchandises et créera des couloirs économiques renforçant le développement et permettant de développer des investissements concrets.

Il appelé à la mise en oeuvre d’une feuille de route 2021-2026 articulée autour de 5 thèmes fondamentaux à savoir paix et sécurité, commerce, investissement et industrie, développement des infrastructures de base et de l’agriculture, développement du système de santé et la promotion des programmes à l’adresse des jeunes et des femmes.

Benabderrahmane insiste aussi, dans allocution, sur l’indispensable développement humain, le transfert des technologies et la coopération dans la formation.

Pour rappel, la participation de l’Algérie au 3ème Sommet de partenariat Turquie-Afrique qui se tient à Istanbul, estiment les autorités algériennes, confirme le partenariat d’exception des relations qu’entretiennent les deux pays.

Ce partenariat d’exception, entre l’Algérie et la Turquie qui sont liées par un traité d’amitié et de coopération depuis 2006, affirme-t-on encore, s’est traduit par l’intensification des investissements et des échanges commerciaux ainsi que par le renforcement de la concertation politique sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun.