La Fédération algérienne des consommateurs (FAC) a appelé, jeudi, au lancement d’un Téléthon national à travers tous les médias audiovisuels, publics et privés, en solidarité avec les travailleurs qui ont perdu leur source de revenu.
Cette recommandation est adressée aux pouvoirs publics, mais aussi aux commerçants, aux consommateurs et aux médias, sachant que l’impact du coronavirus sur le monde du travail a atteint un degré tel que «l’Etat ne saurait supporter seul ce fardeau», souligne la FAC.
La fédération a également appelé, à son tour, les pouvoirs publics à «saisir l’opportunité qu’offre cette crise sanitaire», ayant entraîné l’effondrement des prix du pétrole et le recul des recettes de l’Algérie, pour «bâtir une économie nationale diversifiée et affranchie de la dépendance aux hydrocarbures et émettre des bons du Trésor en invitant les citoyens à y souscrire, surtout dans cette conjoncture exceptionnelle avec l’organisation de débats dans les médias pour mettre en évidence leur portée sociale et économique».
La FAC a émis d’autres recommandations à destination des producteurs et commerçants qu’elle appelle à «respecter les lois relatives aux conditions d’exercice des activités commerciales et des règles relatives à la protection de la santé et la sécurité du consommateur», et à «éviter les pratiques de stockage spéculatif des marchandises et la spéculation sur les prix et à respecter les conditions sanitaires lors de l’exposition des aliments à la consommation». De même qu’elle a appelé la même corporation à «réduire les marges bénéficiaires, particulièrement durant le mois de Ramadhan en guise de solidarité», et à «recourir à la vente promotionnelle durant ce mois béni pour soutenir le pouvoir d’achat du consommateur et à élargir les canaux de distribution et espaces de vente».
Elle a également exhorté les producteurs et les commerçants à «contribuer à l’élan de solidarité au profit des démunis et des catégories sociales sans revenus du fait de la pandémie notamment en ce mois de Ramadhan» et à prendre les mesures préventives au sein des espaces commerciaux, dont la distanciation sociale, particulièrement dans les villes à forte densité de population et interdire les longues files d’attentes devant les dépôts et boulangeries».
La discipline dans le comportement de consommation fait également partie des questions soulevées par la FAC dans sa série de recommandations. A ce propos, la fédération considère que la pandémie de coronavirus et ses retombées devraient servir aussi d’opportunité pour «entamer le passage d’un mode de consommation traditionnel qui repose sur la consommation anarchique, saignant à blanc les ressources et revenus, à une consommation intelligente et responsable qui repose sur la rationalisation de la dépense des ménages, l’épargne et la réduction volontaire, pour contribuer à la pérennité des ressources».
Par ailleurs, la FAC a appelé les consommateurs d’«éviter de se mettre en longues files d’attente anarchiques où la distanciation (1 mètre au moins) n’est pas respectée, discipliner le comportement alimentaire et éviter la frénésie d’achat pendant le mois de Ramadhan, tout en restant confiant quant à la capacité du marché à satisfaire les différents besoins alimentaires».
Dans ses recommandations à l’adresse de la société d’information, la FAC a appelé les médias à «adapter leurs réseaux programmes lors du confinement à domicile, avec des bouquets diversifiés et attrayants, à même de permettre aux familles, notamment les enfants, de se divertir, comme les concours religieux, culturels, sportifs et de jeux, avec octroi de prix».<