« Plus de 39 000 familles nécessiteuses, recensées par les services de l’action sociale de la wilaya de Ghardaïa, en étroite coordination avec les APC et les comités de quartier, vont bénéficier, dans le cadre d’une action de solidarité, du couffin de Ramadhan », révèle Younsi Mohamed Lakhdar, le Directeur de l’action sociale (DAS) de la wilaya de Ghardaïa.

Il ajoute : « Une enveloppe de 10 milliards de centimes a été dégagée pour engager la procédure d’achats des denrées alimentaires de première nécessité constituant le pack alimentaire de chaque couffin, qui ne doit pas être en dessous de 5 000 DA. 7,5 milliards de centimes seront dégagées des fonds des APC, alors que la contribution du ministère de la Solidarité s’élève à 1 milliard et demi et celui de la wilaya à 1 milliard de centimes, soit un total de 10 milliards de centimes. » Selon un membre de l’APC de Ghardaïa, l’opération de distribution du couffin de Ramadhan débutera, simultanément à travers les 13 communes composant la wilaya de Ghardaïa, quinze jours avant l’entame du mois sacré. Invité à détailler le contenu de chaque couffin, il précisera que pas moins de 13 produits alimentaires composeront le couffin de Ramadhan, à savoir 1 bidon de 5 litres d’huile de table, 10 kg de farine, 500 g de margarine, 1 kg de vermicelle pour la chorba, 1 boîte de 1 kg de concentré de tomate, 2 kg de sucre cristallisé, 1 kg de café moulu, 250 g de thé, 1 kg de pois-chiches, 500 g de pruneaux, 500 g de raisins secs, 2 boîtes de lait en poudre, 1 kg de riz et 1 kg de sel. Pour cela, sept   fournisseurs ont été déjà sélectionnés pour l’acquisition de ces denrées alimentaires, dont il faudra vérifier et la qualité et la validité de la date de péremption. « Il n’est pas question de permettre à qui que ce soit de jouer avec la santé de nos citoyens. Jamais nous ne permettrons à quiconque de fourguer sa camelote aux citoyens », clame un membre de l’APC de Bounoura. Ajoutant : « C’est une responsabilité plus que morale qui nous incombe de protéger nos citoyens et à fortiori cette frange fragile. » Younsi Mohamed Lakhdar, le Directeur de l’action sociale (DAS) de la wilaya de Ghardaïa, révèle que pas moins de quatorze demandes d’ouverture de restaurant « Rahma », appelés communément « Meïdat Ramadhan  »,  dont trois par le Croissant-Rouge algérien (CRA), à Bounoura, Beni Izguène et Zelfana, ont été enregistrées par ses services. «Les onze   restants, qui font actuellement l’objet d’un examen par la commission d’habilitation, constituée de la DAS, de la Direction de la santé, la Direction du commerce et de la Protection civile, sont situés pour 3 d’entre eux à Bounoura, 2 à Zelfana, 1 au centre-ville de Ghardaïa , 1 à Ben Smara, 1 à Oued Nechou, 1 à El Atteuf , 1 à Metlili et 1 à Guerrara. Tous ceux autorisés par la commission à ouvrir auront pour mission de servir tout au long du mois sacré de Ramadhan des repas chauds, complets et consistants d’El Iftar pour la rupture du jeune à toutes les personnes qui  les solliciteront. Ils seront entièrement à la disposition des sans-abris, des personnes dans le besoin et des gens de passage, quels qu’ils soient.»