Le wali de la wilaya d’El Tarf a présidé, lundi, le lancement de la sixième caravane qui s’est dirigée vers les 1700 familles dans les zones déshéritées, notamment celles de la bande frontalière et à l’ouest du chef-lieu de wilaya et entre dans le cadre des aides étatiques au profit des couches sociales démunies. La wilaya compte, selon les dernières statistiques, plus de 14 000 familles nécessiteuses, après actualisation des listes des années précédentes, réparties à travers les mechtas et douars. Depuis l’apparition de l’épidémie de la Covid-19, ayant mis à genoux le monde entier, y compris les pays les plus industrialisés, 32 000 repas chauds et nutritifs ont été distribués. Le grand nombre est allé aux familles confinées, coupées du reste de la wilaya, selon la responsable de la solidarité au niveau de la wilaya. Mme Djerrad, dans une courte intervention lors des préparatifs de la caravane, a souligné que plusieurs autres actions ont été concrétisées pendant le confinement et le mois de Ramadhan. Des colis alimentaires de semoule, sucre, pâte, huile de table, café, etc. ont été distribués en soutien de l’Etat à des familles nécessiteuses, des veuves, des handicapés. Par ailleurs, elle a indiqué 70 autres personnes atteintes de la maladie de cœliaque, qui ne peuvent consommer que des produits sans gluten, n’ont pas été oubliées. Selon nos sources, 3 300 familles qui résident dans les zones d’ombre ont reçu des mains des autorités locales des produits alimentaires pour les soutenir pendant ce confinement partiel de 19 heures à 7 heures qui dure depuis deux mois. Des 630 handicapés, 430 ont bénéficié de fauteuils roulants leur permettant de se déplacer aisément. Le wali, s’adressant aux responsables locaux ainsi qu’aux associations caritatives, a réitéré son appel d’aider les personnes en difficultés en cette période de pandémie où la solidarité doit être de rigueur. M. B.