Six nouveaux cas positifs au covid-19 ont été enregistrés hier lundi en Algérie, portant à 60 le nombre total des personnes infectées, a annoncé le ministère de la Santé dans un communiqué rendu public hier en fin d’après-midi. Ce dernier a fait savoir qu’il s’agit de deux (2) cas à Alger, un (1) cas à Bouira, un (1) cas à Bordj Bou Arreridj, un (1) cas à Tizi Ouzou et un (1) cas à Annaba.
A Alger, les cas ont été annoncés l’après-midi. Il s’agit de deux personnes, une femme et sa fille, qui sont au niveau de l’hôpital de Beni Messous, a déclaré le Dr Bourbia Moncef. Il a fait savoir qu’elles ont été «mises en quarantaine au service de gastrologie qui est devenu un centre d’isolement».
A Annaba, le directeur de la santé et de la population, Abdenasser Daâmache, a annoncé le premier cas d’infection au coronavirus dans cette wilaya, suite à la confirmation des tests effectués au niveau de l’Institut Pasteur d’Alger. La personne infectée est un homme de 34 ans, qui travaille comme médecin dans une clinique privée. Il a été mis en quarantaine après son retour d’une mission de travail en France, où il assistait à une conférence médicale à Paris.
Par ailleurs, il est signalé qu’au niveau de la wilaya d’Adrar, 64 personnes identifiées comme des sujets contacts (cas suspects) avec le ressortissant iranien confirmé positif, avant-hier, à Reggane, sont mises en confinement pour 14 jours, période d’incubation du virus. Le chef de service en charge de la prévention et la population de cette wilaya, Seddiki Mohamed, a ajouté que c’est par mesure de prévention qu’ils ont été mis en confinement, précisant que «le cas confirmé positif, à savoir l’Iranien, a été transféré de l’hôpital de Reggane à celui du chef-lieu de la wilaya où il bénéficie des meilleurs soins».
Dans la wilaya de Sidi Bel Abbès, c’est une étudiante, âgée de 27 ans, qui a été admise, l’après-midi, au centre hospitalo-universitaire après avoir été suspectée, selon un communiqué diffusé par la direction de la santé publique de la wilaya. «La patiente, qui présentait des symptômes du coronavirus, a subi les prélèvements sanguins qui ont été envoyés à l’Institut Pasteur d’Alger. Elle a été placée en isolement, sous surveillance médicale intense», est-il noté dans le même communiqué.
Le ministère de la Santé, tout en soulignant que l’enquête épidémiologique se poursuit pour retrouver et identifier toutes les personnes contacts des cas recensés, réitère son appel aux citoyens au «strict respect des mesures préventives, notamment, se laver les mains à l’eau et au savon liquide, ou par frictions avec une solution hydro-alcoolique. Et en cas de toux ou d’éternuement, se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou un mouchoir en papier à usage unique, s’en débarrasser immédiatement après l’utilisation et se laver les mains».<