L’ancien chef de gouvernement, Smail Hamdani, décédé dans la nuit de lundi à mardi à l’âge de 86 ans, a été inhumé hier au cimetière d’El-Alia à Alger.


Les obsèques du défunt se sont déroulées en présence de plusieurs hauts responsables de l’Etat dont le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed Larbi Ould Khelifa, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci et le ministre d’Etat, Directeur de cabinet à la présidence de la République, Ahmed Ouyahia, outre les membres du gouvernement et d’anciens chefs de gouvernement. Etaient également présents des représentants de partis politiques, d’organisations nationales, d’amis et de compagnons du défunt, ainsi qu’une foule nombreuse de citoyens. Le ministre des Affaires religieuses et des wakfs, Mohamed Aissa a salué, dans son oraison funèbre, les qualités et les contributions du défunt au service de la Nation, affirmant que « ce grand homme, honnête et fidèle à sa partie, était à la hauteur des missions dont il était investi à travers les différents postes qu’il avait eu à occuper ». « Les qualités du défunt demeureront un modèle pour les générations à venir », a-t-il dit. Pour sa part, M. Ouyahia a affirmé dans une déclaration à la presse, que le défunt Smail Hamdani était « un nationaliste qui a voué sa vie au service de l’Algérie ».
« Le défunt a su perpétuer le message des chouhada et transmettre à plusieurs générations de diplomates, sa riche expérience dans ce domaine », a indiqué le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra. Le Secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbas a indiqué que le défunt Smail Hamdani « a toujours été au service de son pays, notamment dans les moments difficiles », rappelant qu’il avait répondu à l’appel de la Nation, lorsqu’il avait occupé le poste de chef de gouvernement (décembre 1998) dans une conjoncture difficile. Le défunt « a dûment accompli son rôle, en tant que moudjahid et militant au service de sa patrie », a-t-il affirmé. Né le 11 mars 1930 à Bordj Bou Arreridj, Smail Hamdani a occupé plusieurs hautes fonctions de l’Etat dont, notamment, celle de chef de gouvernement du 15 décembre 1998 au 23 décembre 1999. Il a assumé plusieurs autres postes depuis 1962, parmi lesquels celui de conseiller juridique du ministre de l’Information (1962-1963), secrétaire général du gouvernement (1977-1979) et conseiller à la Présidence de la République (1980-1983). Diplomate de carrière, il a occupé le poste d’ambassadeur  auprès du Danemark, de la Norvège, de la Finlande, de l’Espagne et de la France.