Le palais de la Culture de la ville de Skikda sera prochainement baptisé au nom du défunt penseur et anthropologue Malek Chebel, après l’accord récemment donné par le ministère des Moudjahidine, a annoncé, hier, à l’Aps, le directeur de cet établissement, Noureddine Boudemagh. L’opération de dénomination qui sera faite officiellement lors de l’une des prochaines occasions nationales vient en réponse au vœu de la classe intellectuelle locale pour marquer leur reconnaissance envers ce libre penseur qui dédia sa vie à présenter l’Islam.
Né à Skikda, Chebel grandit orphelin avec son frère après la mort de leur père chahid tombé au champ d’honneur pour la libération du pays du joug colonial. Il étudia à Constantine puis à Paris (France) où il suivit des études en psychanalyse. Chebel consacra sa vie à la défense de ses principes, dont la liberté sous toutes ses formes, politique mais aussi intellectuelle, jusqu’à sa mort le 12 novembre 2016. Il a été inhumé à Skikda. Malek Chebel est l’auteur de plusieurs ouvrages dont « Dictionnaire des symboles musulmans», «L’esclavage en terre d’islam» et «L’islam expliqué par Malek Chebel ». Il fit également une traduction du Saint Coran vers le français.