Une assiette foncière de 40 hectares, située dans la petite zone industrielle à l’entrée de la ville de Skikda, a été réservée pour abriter un nouveau pôle urbain, a souligné mardi, le wali, Hadjri Derfouf.

Au cours d’une visite de travail dans plusieurs chantiers du chef-lieu de wilaya, M. Derfouf a précisé que ce foncier, relevant des biens de l’Etat, abritera un nouveau pôle urbain et contribuera à « réduire la crise du logement dans cette ville». Ce nouveau pôle urbain, à plusieurs formules de logements qui y seront réalisées, s’ajoutera aux pôles «Meyssoune» et «Zefzaf» implantés dans la ville de Skikda et la nouvelle ville Bouzaâroura (Filfila) comprenant 11 398 logements. Plusieurs projets programmés dans les zones « Meyssoune » et « Zefzaf » non réalisés faute d’assiettes foncières « seront transférés vers ce nouveau pôle urbain », a ajouté le chef de l’exécutif. Les habitants occupant cette assiette foncière s’étendant sur 40 hectares «seront indemnisés avant le lancement des travaux», a-t-on encore détaillé, soulignant que l’étude devant précéder le lancement de ces projets a été confiée à un bureau d’études d’Annaba.