Un nouveau système d’estampillage des viandes rouges est utilisé par les services de l’inspection vétérinaire de la direction des services agricoles de Sidi Bel Abbès, a-t-on appris de l’inspectrice vétérinaire.

Une nouvelle roulette d’estampillage des viandes rouges, portant le numéro de l’agrément de l’abattoir communal et son numéro de série, est entrée en vigueur depuis le premier jour du Ramadhan. Elle est utilisée par les vétérinaires au niveau de l’abattoir communal du chef-lieu de wilaya et des autres abattoirs et des tueries contrôlées, pour le porter sur les carcasses ovine et bovine. Ce nouveau estampillage prouve aux consommateurs que les viandes commercialisées au niveau des boucheries qu’elles ont été soumises au contrôle sanitaire vétérinaire, indique l’inspectrice vétérinaire. La carcasse du mouton ou du veau doit porter, en effet, l’estampille des services vétérinaires, le numéro de l’agrément de l’abattoir communal et son numéro de série, pour lutter contre l’abattage clandestin et permettre au client de consommer une viande de bonne qualité, a précisé la responsable de l’inspection vétérinaire. L’inspection vétérinaire de Sidi Bel Abbès a rendu public un communiqué pour mettre au courant les responsables des abattoirs et les bouchers sur le changement du système d’estampillage des viandes rouges. Il est à indiquer que durant les 15 premiers jours du mois de Ramadhan, les contrôleurs de l’inspection vétérinaire et du bureau d’hygiène communal ont saisi 213 kg de viandes rouges consommables provenant de l’abattage clandestin et 42 kg de poulets avariés.
La PPR ne fait plus de ravage
L’inspection vétérinaire de la direction des services agricoles de Sidi Bel Abbès a reçu, mardi dernier, un lot de 200 000 doses de vaccins contre la peste des petits ruminants, a-t-on appris auprès de son responsable. Selon le docteur vétérinaire Kadi Diafi, l’opération de vaccination, lancée le 2 février, a permis de vacciner un cheptel de 346 679 têtes ovines âgées de 4 mois et plus appartenant à 1 561 éleveurs installés à travers le territoire de la wilaya. Selon le professionnel de la santé animale, la situation au niveau des élevages avicoles s’est stabilisée et aucun cas de mortalité n’est enregistré. Grâce aux campagnes de sensibilisation des éleveurs et les conseils prodigués par les vétérinaires, le cheptel animal a été préservé de la contamination à la peste des petits ruminants surtout après l’ouverture des marchés aux bestiaux. L’isolation des animaux sains de ceux contaminés a préservé le bétail et paré contre la propagation de la maladie contagieuse, souligne-t-on. En parallèle, l’inspection vétérinaire a lancé une opération de vaccination de rappel contre la fièvre aphteuse, atteignant jusqu’à jeudi, 16 812 têtes bovines, à savoir 64% du cheptel existant, appartenant à 1 001 éleveurs. Il est à indiquer que la direction des services agricoles de Sidi Bel Abbès avait reçu un premier quota de vaccins contre la PPR de 100 000 doses et un deuxième quota au mois de mars, de 110 000 doses de vaccins contre la peste des petits ruminants.n