Les restes de sept chouhada ont été réinhumés jeudi au Carré des martyrs de Oued El Hay, dans la commune de Tessala (wilaya de Sidi Bel Abbès), en présence des autorités de wilaya et des membres de la famille révolutionnaire.

Ces chouhada sont tombés au champ d’honneur dans la bataille d’Oued El Djorf qui a eu lieu entre moudjahidine et l’armée coloniale française le 25 juin 1958 à 13 kilomètres de la commune de Tessala, selon les explications fournies par des moudjahidine de la région. Cette initiative, qui intervient à la veille de la Journée nationale du chahid, célébrée le 18 février de chaque année, s’inscrit dans le cadre de la glorification des symboles de la guerre de Libération nationale, a souligné le wali de Sidi Bel Abbès, Tahar Hachani. Dans le cadre de la célébration de la Journée du chahid, le Centre culturel islamique organise, au niveau de son siège à Sidi Bel Abbès et en collaboration avec le musée du Moudjahid et le commissariat de wilaya des Scouts musulmans algériens (SMA), un nombre d’activités dont la projection d’un documentaire, l’animation d’une conférence et l’organisation d’un concours scientifique destiné aux enfants, en plus de représentations de scouts. La sûreté de wilaya de Sidi Bel Abbès a concocté, pour la circonstance, un riche programme comportant des expositions de photos, des conférences avec la participation de moudjahidine et d’universitaires au musée du Moudjahid et des tournois sportifs interservices de police, selon la cellule d’information.