Le manque de moyens de transport collectif irrite les habitants de la commune de Tabia, distante du chef-lieu de Sidi Bel Abbès de 25 km, et les pousse à solliciter les responsables du secteur de doter leur localité de bus urbains publics. L’unique bus de transport qui dessert Tabia vers Sidi Bel Abbès, indique-t-on, ne parvient pas à contenir le grand nombre de passagers qui se déplace au quotidien. Il y a des jours où des citoyens s’absentent de leur travail et rebroussent chemin vers leurs maisons. Les villageois vivent le souci de la rentrée sociale, où les usagers se multiplient et le transport devient rare. De leurs côtés, les transporteurs clandestins ont saisi l’occasion pour imposer leur diktat et doubler le prix de la course, sans tenir compte de la situation du citoyen, mais sans les clandestins, ils devant la difficulté de rejoindre leur travail ou effectuer des courses. Les habitants de la commune de Tabia interpellent les responsables de la direction des transports de wilaya pour mettre fin au calvaire qu’ils endurent et renforcer cette ligne en bus afin d’améliorer leur cadre de vie.
N. B.