Solidaires avec leur coordinatrice, qui a comparu dimanche devant le conseil de discipline, les sages-femmes exerçant au niveau de l’établissement de gynécologie et d’obstétrique de Sidi Bel Abbès ont observé un sit-in devant leur établissement, pour lui rendre justice en l’acquittant de l’accusation portée contre elle. Les sages-femmes ont réclamé, par ailleurs, l’amélioration de leurs conditions de travail et également de rétablir la dignité de la profession. La coordinatrice des sages-femmes, accusée d’avoir caché des quantités de médicaments et autres produits pharmaceutiques et de nettoyage dans son bureau, a été convoquée hier dimanche pour comparaître devant le conseil de discipline, tandis qu’une plainte a été déposée auprès du Parquet de Sidi Bel Abbès par la Direction de la santé et de la population. L’affaire des médicaments a été déclenchée par le directeur de la maternité qui avait, en absence de la responsable des sages-femmes, ouvert son bureau pour le contrôler et a découvert un lot de médicaments, dont une quantité périmée, et d’autres produits pharmaceutiques et de nettoyage. Il a avisé le directeur de la santé publique qui a ordonné l’ouverture d’une enquête interne et déposé plainte à son encontre.