Malgré les mesures de prévention et la sensibilisation aux mesures de précaution par les services de sécurité et de la Protection civile, qui sillonnent à longueur de journée les artères et quartiers en lançant via les mégaphones des appels à observer le confinement, les consignes ne sont malheureusement pas respectées, notamment la distanciation exigée entre citoyens. Effectivement, des hommes âgés et même jeunes se regroupent au quotidien autour de tables pour jouer aux dominos et d’autres s’assoient sur les bancs au centre-ville et au niveau des placettes publiques, échangeant des discussions au sujet du coronavirus et autres nouvelles, exposant leur vie au risque de contamination au Covid-19, qui a déjà fait 21 victimes dans notre wilaya. Ces citoyens inconscients, habitués à ces regroupements pendant des heures pour fuir le marasme et l’oisiveté, n’ont pas accepté de s’enfermer chez eux et de ne sortir que si urgence l’exige. Ils ne respectent pas la distance de sécurité entre eux et ne disposent pas des moyens de précaution, alors que leur comportement les expose à l’infection au virus.
Les éléments de la police font de leur mieux pour les disperser et imposer la réglementation, mais une fois partis, le regroupement reprend par ceux qui n’acceptent pas d’adhérer au confinement. Certains commerçants transgressent les mesures de confinement et activent au noir pour écouler leurs marchandises. Il est certain que s’adapter au confinement est très difficile surtout pour les hommes ne pouvant pas s’enfermer chez eux et cesser toute activité, mais la crise sanitaire l’impose pour endiguer la pandémie, préconisent les médecins. n