Pour exprimer leur ras-le-bol des carrières d’agrégats et attirer l’attention des responsables locaux sur leur mal-vie, des habitants de la commune de Chetouane relevant de la daïra de Ben Badis, située à une quarantaine de kilomètres du chef-lieu de Sidi Bel Abbès, ont observé lundi un sit-in devant le siège de leur APC interdisant à son président et aux fonctionnaires d’y accéder. Les manifestants, irrités par la gestion anarchique des carrières d’agrégats et le non-respect de leurs responsables des clauses du cahier des charges, sont sortis de leur silence pour réclamer la présence du premier responsable de l’exécutif pour leur poser le problème et demander de trouver une solution à cette situation. Les habitants sont gênés par les poussières qui se dégagent à longueur de journée des carrières et qui leur ont causé des maladies respiratoires et asthmes et aussi pollué leur environnement. Ils diront également être dérangés par les forts bruits des explosifs pour briser les blocs de pierre qui provoquent aussi de grandes fissures dans les toits et murs de leurs habitations qui leur sont mitoyennes. Les responsables locaux font la sourde oreille à leurs nombreuses requêtes les laissant vivre le calvaire et ferment les yeux sur les dépassements des gérants des carrières qui transgressent la réglementation. Les protestataires ont refusé de se soumettre aux sollicitations des services de sécurité d’ouvrir le siège de l’APC et laisser les services de l’état civil fonctionner et réclament une commission d’inspection au niveau des carrières pour relever les dépassements.