Les participants à la rencontre du conseil de wilaya du Syndicat national des corps communs et des ouvriers professionnels de l’éducation nationale ont insisté samedi à Sidi Bel-Abbès sur la révision des salaires des travailleurs du secteur. Le président du Syndicat national, Sid Ali Bahari, a déclaré que «ces travailleurs perçoivent des salaires dérisoires, insuffisants pour subvenir à leurs besoins face au coût de la vie élevé». «Les catégories des corps communs et ouvriers de l’éducation vivent dans des conditions difficiles avec des revenus très bas et une révision des salaires par les pouvoirs du pays est nécessaire», a-t-il ajouté, affirmant que le syndicat œuvre à améliorer leur situation socio-professionnelle. Le chef du bureau de wilaya du SNCCOPEN, Noureddine Kinani, a indiqué que l’objectif de cette rencontre est de soulever les préoccupations et les problèmes des travailleurs concernant la question des salaires, avant d’appeler les pouvoirs publics à prendre en considération ce problème car, a-t-il dit, «ces travailleurs constituent la base du secteur de l’éducation.» La rencontre, initiée par le bureau de wilaya de SNCCOPEN, s’est déroulée en présence des membres du bureau et des personnels du secteur de l’éducation.