La nouvelle de la démission du P/APC de Sidi Bel Abbès, Adda Boudjelal Toufik, s’est répandue mercredi comme une traînée de poudre parmi la population locale. En effet, on apprend d’une source de l’Assemblée populaire communale de Sidi Bel Abbès que son président a transmis à ses pairs, la lettre de sa démission et les a convoqués à une réunion cet après-midi, pour la rendre officielle, comme l’exige l’article 73 du code communal, a-t-on révélé. La réunion sera clôturée par la signature d’une délibération de la démission du P/APC et sa transmission au wali de Sidi Bel Abbès. On apprend aussi que les membres élus se réuniront pour désigner le nouveau président de l’APC, comme le stipule le règlement intérieur des APC. Depuis l’élection de l’Assemblée populaire communale, la situation n’a pas cessé de se dégrader à cause des conflits entre le premier magistrat de la ville et les membres de sa composante, d’où la substitution des pouvoirs du P/APC par le wali et la désignation d’un administrateur pour gérer les affaires de la commune. Après une accalmie, le P/APC a été, au mois de mai, reconduit dans ses fonctions et s’était engagé à exécuter son plan d’action pour relancer le développement de la commune dans l’intérêt de la population locale, sauf que le syndicat des travailleurs avait à plusieurs fois revendiqué son départ et organisé des mouvements de protestation, l’accusant d’excès de zèle, de refus de dialoguer avec le partenaire social et de prise de décision de façon unilatérale. Une situation qui aurait poussé ses pairs à exiger sa démission dans l’intérêt de l’Assemblée populaire communale.