L’électrification rurale et l’état des routes sont les deux problèmes qui entravent l’activité agricole des habitants des fermes El Hamalta, Krarma et Boualoula, dans la commune de Taoudmout, relevant de la daïra de Merine, dans le sud de la wilaya de Sidi Bel Abbès.
Depuis deux années, ils n’ont pas cessé de solliciter les responsables locaux de faire le nécessaire, afin de leur permettre de s’y installer définitivement avec leurs familles et reprendre leurs activités agricoles et d’élevage. Sans l’énergie électrique aucun d’entre eux ne pourra faire fonctionner les puits ni irriguer les vergers et les champs et aussi développer l’élevage ovin et bovin.
Ils ont réclamé le raccordement de leur périmètre agricole en électricité dans les plus brefs délais, ce qui va leur permettre d’optimiser l’exploitation de leurs terres et de réduire les charges qui pèsent lourdement. « Les poteaux électriques sont installés et il ne reste que le branchement des habitations », ont-ils souligné.
D’ailleurs, nombreux ont renoncé à leur activité à cause aussi de la défectuosité des routes qui relient leur douar au chef lieu de commune et communes voisines, surtout en ces jours de pluie, quand les chaussées deviennent boueuses et impraticables, ce qui les empêchent de se déplacer sur leurs terres.
Les agriculteurs souhaitent la mise en place d’un programme d’électrification rurale pour le désenclavement de leur douar et pour améliorer leurs conditions de vie et développer le secteur agricole dans la région.n