Le spectre d’une saison agricole sèche plane sur la wilaya de Sidi Bel Abbès suite au déficit en précipitations et inquiète les responsables de la direction des services agricoles. Se référant au bulletin d’alerte émis par l’institut national d’irrigation et de drainage, la direction des services agricoles a instruit les subdivisionnaires de la wilaya à sensibiliser les agriculteurs, particulièrement les céréaliculteurs, pour l’arrosage de leurs parcelles emblavées d’au moins 35 mm d’eau, afin de pouvoir abreuver la terre.
Selon un cadre de la direction des services agricoles de Sidi Bel Abbès, l’urgence est de lancer la campagne d’irrigation d’appoint des terres agricoles, en utilisant les réserves hydriques disponibles, les puits et eaux souterraines. Ils sollicitent les fellahs ayant déjà bénéficié des kits d’irrigation d’appoint de procéder à l’irrigation de leurs cultures céréalières pour s’éviter les pertes. La wilaya étant à vocation agricole et principalement la céréaliculture, le responsable compte apporter assistance aux agriculteurs, mettant l’accent sur la nécessité d’adopter l’irrigation d’appoint et l’aspersion de l’eau des puits, pour faire face à la sécheresse. Il demande aux responsables de l’hydraulique d’autoriser l’exploitation des 13 retenues collinaires non exploitées pour irriguer les 190 000 ha emblavés de toutes espèces confondues.
«Actuellement la superficie irriguée est de l’ordre de 3 600 ha ». Les responsables de la DSA et les professionnels de l’agriculture gardent toujours l’espoir de voir, à tout moment, des chutes de pluie avant la fin du mois de mars. Les agriculteurs désirant acquérir du matériel d’irrigation d’appoint et accéder aux crédits bancaires pour le forage de puits seront accompagnés dans leurs démarches, afin de leur faciliter les procédures. n