Des résidents de la cité 1 500/Logements sociaux locatifs (LSL) au quartier Sorecor, dans la ville de Sidi Bel Abbès, sont préoccupés par les fuites d’eau potable se perdant dans la rue alors que le liquide précieux ne coule dans les robinets qu’en petites quantités durant quelques heures. Ces eaux sont devenues des endroits propices pour les insectes et laissent dégager de mauvaises odeurs. L’appel aux services de l’hydraulique pour réparer les conduites d’eau n’ont pas été fructueux et le problème continue, souligne-t-on.
Les habitants ont également soulevé la défectuosité de l’éclairage public au niveau de nombreuses rues de la cité, obligeant les locataires à s’enfermer dans leurs appartements dès le coucher du soleil de peur d’être confrontés aux délinquants repris de justice et même les fidèles préfèrent faire leurs prières chez eux que de sortir dans l’obscurité. Ils affirment, par ailleurs, avoir réclamé plusieurs fois d’équiper la cité de bacs à ordures pour garder leur cité propre, sauf que leurs doléances n’ont jamais été satisfaites. Les ordures sont délaissées dans la rue et ne sont levées par les éboueurs qu’après plusieurs jours, déplorent-ils. Les habitants de la cité 1 500/Logements sollicitent le wali de prendre en compte leur situation et d’instruire les services de l’APC à réparer l’éclairage public et lever les ordures au quotidien ainsi que les services de l’hydraulique de procéder à de réels travaux, afin de mettre un terme aux fuites.