Des dizaines d’habitants de la commune d’Amarna, dans la daïra de Sidi Lahcene, ont observé, hier, un sit-in devant le siège de la wilaya de Sidi Bel Abbès pour protester contre leur exclusion de la liste des bénéficiaires de logements sociaux locatifs (LSL).
Les protestataires issus des villages Hanaïcha, Beloulladi, Ouled Malek et Ouled Benaïssa, relevant de la commune d’Amarna, ont exigé de rencontrer le wali de Sidi Bel Abbès, pour lui exposer leurs doléances. La liste, qui avait fait l’objet de contestations des habitants, puis gelée par le wali de Sidi Bel Abbès, pour sa révision, porte toujours les mêmes noms, ont indiqué les manifestants. Des personnes étrangères à la localité ont été favorisées au détriment de ceux dans le besoin qui vivent dans des conditions déplorables, a-t-on indiqué. Les indus bénéficiaires occupent déjà les logements, tandis que les postulants éligibles ont été exclus. Après maintes protestations, ils ont obtenu la promesse des responsables locaux d’attribution de lots de terrains pour l’auto-construction (habitat rural). «Une façon de nous faire taire, car à ce jour il n’y eu aucune suite», clame-t-on.
D’autres villageois, dont les revenus ne leur permettent de construire, refusent l’attribution de lots de terrains et réclament des logements sociaux locatifs.
Se disant lésés dans leur droit au logement social locatif et trahis par les responsables locaux, les habitants d’Amarna et ses douars se sont dirigés vers la wilaya pour rencontrer le premier responsable de l’Exécutif, auprès duquel ils espèrent une solution à leur calvaire.