Le juge d’instruction près le tribunal de Sidi Bel Abbès a placé 4 individus sous mandat de dépôt, pour apologie du groupe terroriste armé Daech et non dénonciation de groupe armé, tandis qu’un autre complice, accusé de non dénonciation d’un groupe terroriste, a bénéficié de la liberté provisoire.
Selon une source crédible, un charlatan de la ville de Sidi Bel Abbès a intégré le groupe Daech qui active en Syrie, et pris contact via Facebook avec les 5 citoyens de sa ville, des commerçants de leur état, lesquels l’auraient sollicité pour l’envoi de la somme de 500 dollars. Les services de sécurité ont arrêté les 5 mis en cause et les ont présentés devant le parquet, mercredi passé. Ils ont été auditionnés dimanche après-midi par le juge d’instruction.