Le premier laminoir du complexe sidérurgique de Bellara sera mis en exploitation partielle à partir de mai prochain. Les premiers essais de la chaîne de production seront, eux, effectués le 25 avril.


Cette information a été communiquée par le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb, qui a effectué hier une visite d’inspection dans la wilaya de Jijel. Il faut dire que la Complexe de Bellara, implanté dans le site industriel du même nom, commence à prendre des formes, même si beaucoup de travaux restent à faire. Le complexe est un véritable mastodonte de l’industrie de sidérurgie. Implanté sur une superficie de 216 hectares, le montant total de l’investissement est estimé à 2,5 milliards de dollars. Il comprend 3 laminoirs,
2 aciéries, la construction d’une route et d’une ligne de rail reliant le complexe au port de Jenjen, un projet d’alimentation en électricité et un autre pour l’alimentation en gaz. «L’Algérie parviendra à atteindre une autosuffisance dans le domaine de la sidérurgie à l’horizon 2018, notamment en matière de production de rond à béton», a déclaré M. Bouchouareb. Il a ajouté que le pays «va passer du statut de pays importateur à celui d’exportateur». «Au mois de mars prochain, nous allons lancer l’exploitation de gisements et la production de phosphate », a également révélé le ministre, qui a fait de la filière minière et sidérurgique une priorité absolue de son département en vue de mettre fin à la dépendance de l’Algérie du marché extérieur.
Pour satisfaire ses besoins en produit sidérurgique, l’Algérie importe annuellement près de 10 milliards de dollars. In situ, des exposés sur l’avancement des travaux de raccordement du complexe sidérurgique aux réseaux de gaz et d’électricité ont été présentés au ministre qui a mis en exergue l’importance de respecter les délais impartis pour chaque lot de ces travaux. Par ailleurs, le directeur de l’énergie de la wilaya de Jijel nous a indiqué que la ligne ferroviaire reliant le complexe de Bellara au port de Jenjen sera achevée dans un délai de deux mois. « L’extension des routes reliant le port de Jenjen et la réalisation d’une ligne ferroviaire constituent le maillon principal du complexe de Bellara », nous a-t-il indiqué. Dans la même zone de Bellara, dans la commune d’El Milia, au sud-est du chef-lieu de wilaya, Bouchouareb a également visité le chantier de la centrale électrique qui devrait assurer une alimentation constante en cette énergie vitale au complexe sidérurgique, tout comme le chantier de rénovation d’une briqueterie avant d’inspecter, dans la zone industrielle Ouled Salah, dans la commune Emir Abdelkader, une unité de production de médicaments et une usine de conditionnement en verre. Le complexe sidérurgique de Bellara produira, dans une première phase, 2 millions de tonnes d’acier plat et des aciers spéciaux par an et passera à 4 millions de  tonnes dans une deuxième phase.