Les relations algéro-américaines sont “larges et profondes”, a affirmé jeudi à Alger la Sous-secrétaire d’Etat américaine, Wendy Sherman, soutenant que les deux pays aspirent à renforcer davantage leur coopération économique.

“Les relations qu’entretiennent les Etats-Unis avec l’Algérie sont larges et profondes et nous aspirons à poursuivre le renforcement de notre coopération économique, ainsi que dans le domaine sécuritaire et de l’énergie propre et bien d’autres domaines”, a-t-elle déclaré à l’issue de l’audience que lui a accordée le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

Elle a mis en avant la volonté des deux pays d'”accroître leur coopération commerciale et économique” et “approfondir davantage leurs relations”.

Qualifiant sa rencontre avec le chef de l’Etat de “très productive”, la Sous-secrétaire d’Etat américaine a fait savoir que le président Tebboune lui “a fait part de ses plans pour créer plus d’emplois et diversifier l’économie algérienne dans des secteurs stratégiques, notamment l’agro-industrie, les technologies de l’information et de la communication et l’énergie propre”.

“Ce sont des domaines dans lesquels les entreprises américaines peuvent travailler en étroite collaboration avec l’Algérie”, a-t-elle assuré, rappelant la visite effectuée la semaine passée en Algérie d’une délégation de petites entreprises américaines spécialisées dans les domaines de l’énergie éolienne, du traitement des eaux usées et des services pétroliers.

Après avoir exprimé ses “sincères remerciements” au président Tebboune pour “son hospitalité et son accueil chaleureux”, Mme Sherman a affirmé que les Américains sont “ravis et honorés” que le président Tebboune “envisage de visiter le pavillon américain lors de la Foire internationale d’Alger en juin prochain, où les Etats-Unis seront l’invité d’honneur”.

Par ailleurs, la responsable américaine a relevé une “convergence de vues” entre les deux pays sur la question de la stabilité régionale, notamment la menace que représente la présence des forces étrangères dans la région du Sahel.

“Les Etats-Unis et l’Algérie conviennent que la stabilité régionale est la clé d’un avenir pacifique et prospère pour l’ensemble de cette région. Nos deux pays sont préoccupés par la présence déstabilisante de forces étrangères et travaillent ensemble pour contrer les groupes extrémistes violents”, a-t-elle affirmé.

Elle a fait savoir, en outre, que sa rencontre avec le président Tebboune “a également porté sur d’importantes questions régionales”, soulignant qu’elle poursuivra la discussion qu’elle a entamée avec le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Ramtane Lamamra, plus tôt dans la journée.

L’audience s’est déroulée en présence du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Ramtane Lamamra, du directeur de Cabinet à la Présidence de la République, M. Abdelaziz Khellaf et du directeur général du département Amérique du Nord au ministère des Affaires étrangères, M. Mohamed Berrah.