L’international algérien le plus prolifique des cinq grands championnats, c’est lui. Andy Delort a planté 15 buts et délivré 10 passes décisives en Ligue 1 UberEats (France). En situation normale, sa présence pour le stage de juin ne souffrirait d’aucun doute. Mais voilà qu’en mars écoulé, le sélectionneur Djamel Belmadi avait dit être déçu par « le degré d’engagement de certains ». Le Montpelliérain n’avait pas rejoint le regroupement. Ces propos étaient à son endroit. Belmadi était sérieusement contrarié. Une colère qui serait passagère, puisque l’ancien pensionnaire du SM Caen est présent dans la liste élargie de juin.

Par Mohamed Touileb
S’il y a un Fennec qui a affiché une belle forme lors de la saison 2020-2021, c’est bien Andy Delort. Problème: lors du stage de l’EN tenu en mars, le Montpelliérain n’a pas fait des pieds et des mains pour rejoindre les Verts à Alger. En effet, certains de nos internationaux évoluant en Europe ont fait face à la réticence de leurs employeurs pour les laisser voyager en raison des restrictions liées à la pandémie du COVID-19.

Des stat’ qui valent un passage d’éponge
Quelques joueurs ont fait le forcing pour honorer la sélection à l’instar d’Islam Slimani et Djamel Benlamri. Mais d’autres n’ont pas tout fait pour monter dans l’avion et retrouver leurs compatriotes au Centre technique national (CTN) de Sidi-Moussa. Parmi les absences remarquées, il y avait Delort. Et Djamel Belmadi a pu savoir un peu plus sur l’importance de porter la tunique d’ « El-Khadra » pour certains.
« La situation qui s’est passée avec les joueurs du championnat de France qui était bloqués par cette circulaire de la LFP nous a permis de voir le comportement de certains clubs mais aussi de certains joueurs. J’ai eu des indications sur l’état d’esprit et la volonté de rejoindre absolument l’équipe nationale », avait lâché le coach de l’Algérie. Il a donc pris acte de la situation.
Presque trois mois après, on ne sait pas si le driver de l’équipe nationale sanctionnera Delort en le privant des trois sorties amicales de juin contre la Mauritanie, le Mali et la Tunisie. Si Bounedjah a retrouvé son flaire de buteur, Slimani n’a pas souvent joué avec l’OL ni trop marqué. En tout, c’est 3 buts et 2 passes décisives en 10 apparitions depuis le dernier stage avec la sélection pour l’ancien sociétaire de Leicester City.

Intransigeance et indulgence, l’équilibre à trouver pour Belmadi
Par ailleurs, sur cette période, Delort a trouvé la faille à 9 reprises et 2 offrandes en 12 sorties championnat et Coupe de France réunis. La forme du natif de Sète ne souffre d’aucun doute. Peut-il espérer que Belmadi revienne à de meilleurs sentiments ? Footballistiquement, la réponse serait oui. Surtout que le coach a précisé par le passé : « Je ne mets un trait sur personne. Aucun joueur n’est blacklisté.»
Toutefois, sur le plan disciplinaire et d’engagement, il se pourrait qu’il le prive de la fenêtre FIFA de juin. Le sort qui sera réservé à l’un des 9 joueurs seulement dans les 5 championnats majeurs à avoir fait un double-double cette saison (10 buts ou plus et 10 passe ou plus) est à suivre avec attention particulière.