Bon point pour Algérie Poste pour son service au mois de Ramadhan. «Nous n’avons pas eu d’indications sur d’éventuelles pénuries. A ce niveau, tout se déroule dans de bonnes conditions», juge Mustapha Zebdi, président de l’Association de protection des consommateurs (Apoce).

Une réaction  qui confirme que le dispositif mis en place par Algérie Poste a  permis d’assurer «la disponibilité des fonds et la stabilité du réseau» et les citoyens «n’ont pas eu de difficultés pour retirer leur argent». La Banque d’Algérie, a indiqué récemment que son  dispositif spécial Ramadhan a permis aux titulaires de comptes postaux le retrait d’un montant global de 182 milliards de dinars durant la première moitié du mois sacré.
Pour le représentant de la protection des consommateurs, le chiffre n’est pas en soi excessif, compte tenu des habitudes de consommation à travers le pays pendant le mois sacré. «Les consommateurs ont besoin d’effectuer des retraits étant donné que pendant ce mois de Ramadhan, les dépenses des Algériens augmentent de 60% parfois pour certains produits alimentaires», relève-t-il. Soulignant l’excès de dépenses enregistré au cours de ce mois qui induit un volume important de gaspillage de produits alimentaires, le pain en tête. «D’autre part, la qualité de la nourriture diffère, et cette qualité ça se paye», relève Mustapha Zebdi. Il indique que, selon une étude réalisée par son organisme, il n’y a pas de phénomène de réduction des dépenses du fait de l’abstinence alimentaire pendant la journée. «La consommation alimentaire augmente pendant ce mois systématiquement, sauf pour de rares cas de personnes isolées ou de personnes âgées interrogées lors de notre étude», explique-t-il.
Pour l’économiste Abdelmalek Serrai, contrairement à d’autres activités, l’activité commerciale est importante pendant le mois de Ramadhan, ce qui renseigne sur l’importance du montant sorti des caisses d’Algérie Poste durant les premiers jours  du mois sacré. «Les dépenses alimentaires occupent le haut du pavé. En cette fin de mois sacré, comme chaque année, le budget des ménages pour les produits alimentaires est conséquent. Il augmentera dans les jours prochains avec les achats vestimentaires», déclare-t-il. Relevant un «meilleur service au consommateur» offert par Algérie Poste, «la possibilité de retrait par carte bancaire à partir des distributeurs automatiques de billets et l’arrivée des nouvelles technologies de e-banking et mobile banking amélioreront les conditions de retrait pour le citoyen au niveau d’Algérie Poste et des banques privées», estime Abdelmalek Serrai. Ajoutant que cette perspective, même ayant connu un certain retard sur le plan législatif, pourra insuffler à terme une plus grande dynamique à l’activité commerciale, spécialement pendant le mois de Ramadhan. A noter que pour les dix derniers jours du mois, Algérie Poste assure que pour faire face au nombre important de retraits en prévision à la fête de l’Aïd El Fitr, il sera procédé à l’ouverture nocturne des principaux bureaux de poste de 21h à 00h00, et l’alimentation en continue des GAB.