Un meurtre a mis en émoi samedi 25 mai la population de la commune de Beni Mester relevant de la daïra de Mansourah. Ayant eu gain de cause auprès de la justice dans une affaire de foncier, un jeune, dénommé Brahim, âgé de 16ans, s’est présenté avec l’huissier au niveau de la ferme en litige. Là, son antagoniste, en l’occurrence un quinquagénaire (50 ans) l’attendait de pied ferme. Ne pouvant pas admettre la décision de justice en sa défaveur, ce dernier a perdu sans sang froid et a asséné au jeune plusieurs coups sur la tête avec un objet contondant. Après avoir passé 48 heures dans le coma aux UMC de l’hôpital de Tlemcen, la victime a succombé à ses blessures graves. Quant à l’auteur des CBV mortels, il aurait porté des coups de couteau sur son corps, ayant appris la mort du jeune.
Une enquête a été ouverte par la brigade de gendarmerie de Beni Mester pour déterminer les causes et les circonstances de ce drame. Dans ce sillage, un autre crime a eu lieu au début de ce mois sacré à Maghnia où un jeune a été tué à la suite d’un litige financier(dettes). A Marsat Ben M’hidi, une octogénaire, vivant seule, a été retrouvée il y a quelques jours dans son domicile, gisant dans une mare de sang.
E. H. T.