Le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, a annoncé que les entraînements collectifs pourront reprendre le 18 mai en Italie. Il s’est en revanche montré prudent sur une reprise de la Serie A. Le gouvernement italien va autoriser les sportifs de haut niveau à reprendre l’entraînement en mai, le 4 pour les sports individuels, le 18 pour les disciplines collectives, a annoncé le Premier ministre. Dès le 4 mai, «les entraînements seront autorisés, mais sans rassemblement et à huis clos» pour les sports individuels, a dit Giuseppe Conte lors d’une allocution destinée à détailler son plan de redémarrage du pays. En revanche, pour les sports collectifs, ce «feu vert» ne sera donné que le 18 mai, a-t-il ajouté.
Une décision quant à une reprise des compétitions interrompues par le confinement du pays, n’a en revanche pas été prise. Passion nationale en Italie, le football professionnel a répété à plusieurs reprises sa volonté de finir la saison en cours. Jeudi, la fédération a dit sa détermination à reprendre la compétition et sa volonté de repousser «au 2 août la fin de la saison sportive 2019-2020».
Mais selon un sondage rendu public dimanche par l’agence AGI, deux Italiens sur trois sont hostiles à une reprise des compétitions de football en raison de la situation sanitaire dans ce pays qui est un des plus durement touchés au monde par la pandémie, avec près de 27.000 morts. Un sur deux y reste hostile même si cela devait se faire à huis clos. Et cette opposition majoritaire concerne aussi les supporteurs de football. «Je suis un passionné de foot, a expliqué Premier ministre italien. Toutes les parties prenantes vont travailler, dans les prochains jours, sur la reprise des entraînements. Ensuite, on verra si le championnat peut reprendre avec toutes les mesures de sécurité”.