Vincenzo Spadafora avait assuré «qu’il n’en parlerait plus». Raté. Hier, le ministre italien des Sports a une nouvelle fois égratigné Cristiano Ronaldo, coupable selon lui de ne pas avoir respecté le protocole sanitaire en partant rejoindre la sélection portugaise il y a maintenant une quinzaine le jours. Le tout malgré l’isolement préventif alors imposé par la Juventus Turin, qui devait composer avec des cas positifs au Covid-19.
«Il y a certains champions qui pensent être au-dessus de tout, a expliqué Spadafora lors de l’émission «L’aria che tira» sur la chaîne italienne La7. Il a violé le protocole en partant pour le Portugal (…) Je pense que certaines personnes devraient lancer des messages qui incitent à respecter les règles.» Testé positif au Covid-19 depuis, CR7 avait assuré n’avoir «violé» aucune règle, parlant de «mensonges» en réponse à ces accusations. Actuellement à Turin, l’international portugais est toujours en isolement.