Les primaires pour les sénatoriales, qui se sont déroulées au niveau du siège de wilaya du RND, ont été emportées par l’entrepreneur Bachir Adjemi par 44 voix. Juste après la proclamation des résultats des trois premiers des suffrages, Adjemi Bachir avec 44 voix sur les 141

, Cheloufi Mounir 33 voix et Hamdaoui Mebarek qui a récolté 22 voix, l’ambiance festive s’est transformée en mécontentement qui a enveloppé la salle où se déroulait le dépouillement. « Les deux premiers élus sont des militants qui viennent à peine d’intégrer les rangs du parti en 2017. Ce n’est pas normal. Quant au troisième, Hamdaoui Mebarek, est un militant qui a fait ses preuves sur le terrain et un des premiers créateurs de cette formation politique, drivée par Ahmed Ouyahia après l’éviction dernièrement de Bensalah », ont dénoncé des militants qui ont quitté la salle sans même présenter les félicitations au nouvel élu. Ils accusent l’actuel secrétaire du bureau de wilaya, le député Maizi Boubakeur, entrepreneur, lui aussi, d’avoir joué un important rôle pour collecter des voix au profit du nouvel élu. Et un autre d’ajouter : « Avec Adjemi Bachir, on a peut de chance de remporter les sénatoriales. Et je peux même m’avancer à dire mabrouk pour le candidat FLN aux prochaines sénatoriales. C’est un choix qui ne me semble pas judicieux. Je suis convaincu que 70% des élus RND voteront pour le FLN. » M. B.