Les ambassades du Canada, de Croatie, de France, de Pologne, de Suisse et la délégation Wallonie-Bruxelles, avec l’appui de l’Institut français d’Algérie, ont lancé, depuis le 1er janvier et jusqu’au 20 février 2017, le troisième concours d’écriture francophone.

L’édition, cette année, porte sur le thème de la protection de l’environnement et du développement durable, sous l’intitulé «J’ai carte blanche pour embellir mon quartier/mon village/ma ville». Dans leur communiqué, les organisateurs appellent les candidats à faire appel à leur «imagination» ou à «décrire la réalité en racontant» ce qu’ils font/feraient pour «embellir le lieu» où ils vivent et «pour rendre plus agréable le cadre de vie de ses habitants». Concernant les modalités du concours, il est public et ouvert aux jeunes âgés de 15 à 25 ans et résidants en Algérie. Les productions doivent être envoyées uniquement par courriel à l’adresse : concoursfrancophonie2017.alger@if-algerie.com, le 20 février à 23h59 (heure d’Algérie) au plus tard. Les textes proposés doivent être présentés sous forme d’un récit rédigé en langue française, comprenant un maximum de 350 mots (plus ou moins 10%). Les textes seront rédigés sous un format Word, interligne 1,15, police Times New Roman, taille 12, afin de faciliter la bonne compréhension et d’harmoniser les formats. Seuls les fichiers enregistrés aux formats .doc / .docx / .pdf / .odt seront acceptés. Il est, en outre, impératif de saisir toutes ses coordonnées et le récit en utilisant le formulaire, disponible notamment sur la page facebook de l’ambassade du Canada en Algérie.
Les productions seront évaluées selon trois critères : le respect de la thématique et du format attendu ; le respect des règles syntaxiques et orthographiques de la langue française ; et l’originalité de l’approche et qualité de l’écriture. Quant au jury, une première sélection sera proposée par les responsables et des enseignants du Département de langue française de l’IFA. La sélection définitive et le choix des lauréats se feront par un jury regroupant les représentants officiels des pays participants. Les lauréats du concours d’écriture se verront offrir un prix d’une valeur conséquente de la part de chaque ambassade et délégation représentées. La cérémonie officielle de remise des prix aura lieu à l’Institut français d’Alger le samedi 25 mars 2017 à 11H en présence des lauréats et de leurs familles. Pour rappel, l’an dernier, le concours avait pour thème «Quelle place pour le plurilinguisme et la diversité culturelle et est-ce un facteur de rapprochement au XXIe siècle ?» Outre une mention spéciale attribuée à Rachida Chahida Ababsa de Mascara, cinq prix avaient été attribués : le premier prix est revenu à Aksouh Wissam d’Alger, le deuxième a été attribué à Ali Boubidi d’Annaba, le troisième est revenu à Dounya Frah d’Alger, et enfin le quatrième prix ex æquo a été attribué à Naila Ouzir d’Alger et Achour Ouedjedi de Béjaïa.