L’Union européenne jouit d’une bonne image auprès de la population algérienne. Selon un sondage d’opinion réalisé dans le cadre du projet Opem Neighbours South et qui a touché 1 000 personnes, près des 90% des personnes sondées pensent que le soutien financier apporté par l’UE à l’Algérie est «efficace ».

Il ressort de l’enquête aussi que plus de la moitié (57 %) de la population en Algérie a une opinion positive de l’UE, 72% des personnes interrogées jugent que les relations entre l’UE et l’Algérie sont « bonnes » et 56% estiment que l’UE a une « influence positive» sur le développement socio-économique du pays.
Par ailleurs, près de 90% des Algériens interrogés pensent que le soutien financier apporté par l’UE à l’Algérie est « efficace ».
En revanche, l’enquête démontre que les attentes vis-à-vis de ce que peut apporter l’UE à l’Algérie sont importantes. Plus de 60% des personnes sondées pensent, en effet, que l’UE devrait en faire plus sur les questions liées aux droits de l’homme, près de 70% sur le commerce et près de 60% des personnes interrogées attendent davantage dans le domaine de la migration et de l’éducation.
Sur le plan régional, la perception de l’UE par les citoyens maghrébins restent globalement positive. Les trois quarts des personnes interrogées en Algérie, au Maroc et en Tunisie estiment que leur pays a « une bonne relation avec l’UE » et près des deux tiers ont une image «positive » de l’Union européenne. Aussi bien au Maghreb qu’au Machrek, les sondés souhaitent que l’UE joue un rôle encore plus important dans la promotion du commerce, du développement économique et des droits de l’homme.
Il est à préciser que le sondage a été réalisé entre avril et juin 2017 dans les pays du Maghreb (Algérie, Maroc et Tunisie) et du Machrek (Jordanie, Liban, Palestine et autres).