L’hydrogène pourrait jouer un rôle «clé» dans la décarbonation du mix énergétique dans les années à venir, indique un nouveau rapport d’International Energy Forum. «L’hydrogène pourrait jouer un rôle clé dans décarbonation du mix énergétique dans les années à venir, mais des investissements massifs et un développement de toute la chaîne d’approvisionnement seront nécessaires», selon le document. Actuellement, l’hydrogène ne représente qu’environ 1% du mix énergétique, sa production se fait principalement à partir de combustibles fossiles et il est utilisé généralement sur le site où il est produit, selon le rapport. «Pour que l’hydrogène joue un rôle dans la transition énergétique, il doit être disponible en volumes suffisants, à un coût compétitif, et avec une faible intensité carbone associée à sa chaîne d’approvisionnement. Toute la chaîne d’approvisionnement doit être développée et renforcée», souligne la même source. En plus des investissements dans les infrastructures de production et de stockage, une série d’interventions politiques et de réglementations sur toute la chaîne d’approvisionnement seront nécessaires, dans les années à venir, pour aider à surmonter les obstacles, réduire les risques et soutenir la croissance d’un marché de l’hydrogène résilient, ajoute le rapport. En effet, «le développement de l’hydrogène, aujourd’hui, est similaire à celui des énergies renouvelables, 10 ou 15 ans plus tôt. Il y a beaucoup de risques, des risques inhérents à tout nouveau marché, mais une combinaison d’accords d’achat et de politiques publiques peut aider à les atténuer. Le soutien du gouvernement sera essentiel pour aider au passage à une échelle supérieure de l’économie de l’hydrogène», d’après l’International Energy Forum.