Le CNL annonce sur sa page facebook officielle la libération de deux activistes, Rachid Nekkaz et Dalila Touat. Cette dernière, enseignante de physique de 45 ans à Mostaganem, a été condamnée, en janvier dernier, à 18 mois de prison ferme assortie d’une amende pour ses publications sur les réseaux sociaux. Rachid Nekkaz en détention depuis décembre 2019 pour des chefs d’inculpation liés à l’ »atteinte à l’unité nationale » et « incitation à prendre les armes ».

Lire également l’article de « Reporters »: