La polémique qui a enflé entre l’Algérie et la Tunisie durant toute la saison estivale, à propos de problèmes rencontrés par les touristes algériens dans ce pays voisin, n’a finalement pas réduit l’affluence de ces derniers dans les établissements touristiques tunisiens.

Bien au contraire, nos compatriotes étaient encore plus nombreux cette année à aller passer leurs vacances de l’autre côté des frontières. C’est en tous les cas ce qui ressort des chiffres, rendus publics par le
chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed, lorsqu’il affirme que «1,5 million d’Algériens ont visité la Tunisie cet été». Ce qui démontre que «l’Algérie et la Tunisie sont un seul peuple», se réjouit M. Chahed, non sans préciser que les «campagnes de dénigrement» ciblant la destination touristique tunisienne n’ont pas affecté l’affluence des touristes algériens. Lors d’une visite au poste-frontalier de Melloula, à Tabarka dans la ville de Jendouba, le Premier ministre tunisien n’a pas manqué de saluer «le soutien remarquable des touristes algériens au secteur du tourisme en Tunisie » Ainsi donc, en chiffres, la Tunisie demeure la destination privilégiée des Algériens grâce à son offre qui allie proximité géographique, accessibilité par voie terrestre, entrée sans visa, tarifs concurrentiels et la sérénité qu’inspirent les espaces touristiques de ce pays.
Au-delà des seules statistiques récoltées pour la saison estivale de grand rush, la Tunisie a accueilli un total de 2 432 366 visiteurs maghrébins entre le 1er janvier et le 20 août 2018, soit une progression de 4,8% par rapport à la même période de l’année dernière.
Le tourisme tunisien continue en 2018 à confirmer sa bonne santé, en conformité avec les prévisions établies au début de l’année. La reprise est nette et le retour des marchés traditionnellement émetteurs d’Europe est bien confirmé.
Analysant les indicateurs pour l’année courante, la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Selma Elloumi Rekika, a confirmé « le retour des marchés traditionnels, avec l’arrivée de 1 585 905 touristes européens, soit une croissance du nombre des arrivées de 50,5%, par rapport à 2017 ». Cette progression est due essentiellement à une nette hausse du nombre des touristes français (+37,9%), allemands (+61,9%), russes (+34,6%) et d’autres pays européens (+81,6%). La répartition des touristes affluant en Tunisie en 2018 montre que 30.8% d’entre eux viennent d’’Europe, 47.2% du Maghreb, 0.5% d’Amérique du Nord, 0.6% du Moyen-Orient, alors que 19.6% sont des Tunisiens résidant à l’étranger.
En termes de nombre de nuitées par région, la zone de Djerba-Zarzis arrive en tête avec 4,04 millions de nuitées, suivie par Sousse avec 2,92 millions de nuitées.n