Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Hassan Mermouri, a affirmé jeudi dernier à Biskra que des mesures strictes d’expropriation seront prises à l’encontre des porteurs de projets hôteliers « traînards ».

«Les projets en retard seront traités et les mesures pour faciliter leur relance seront prises lorsque les raisons du retard seront objectives», a déclaré le ministre lors de sa visite dans la wilaya. Ceux qui «ont mis la main sur le foncier pendant des années sans concrétiser leurs projets seront expropriés», a-t-il ajouté. M. Mermouri a indiqué également que 1 844 projets ont été agréés par son département, dont 936 sont à l’arrêt, précisant qu’à Biskra, sur 65 projets agréés, 24 n’ont pas été concrétisés. Dans les faits, les collectivités locales et les wilayas ont entamé depuis quelque temps l’opération d’expropriation des porteurs de projets touristiques à l’arrêt. Le ministre du Tourisme s’est rendu à Biskra jeudi dernier dans le cadre d’une visite de travail et d’inspection de son secteur. Quelque 46 000 visiteurs nationaux et 7000 étrangers ont séjourné depuis le début de l’année à Biskra. La capacité d’accueil de la wilaya est estimée actuellement à 1800 lits. Elle passera à 3700 lits au terme de la réalisation des nouveaux projets, selon le ministre. L’objectif à plus long terme est de porter cette capacité à 8000 lits. En cette occasion, le ministre a assuré que le déficit en infrastructures et capacités d’accueil à l’échelle nationale sera pris en charge à moyen terme dans le cadre de l’objectif des pouvoirs publics de porter la capacité d’accueil nationale actuelle de 120 000 lits à 240 000 lits d’ici 2025.