L’international algérien, Saphir Taider, absent pour blessure de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de 2017, a estimé vendredi que les Verts étaient dans l’obligation de se remettre au travail pour revenir plus forts, après leur élimination dès le premier tour du rendez-vous continental qui se poursuit au Gabon.

« Je suis désolé, c’est une compétition dans laquelle nous voulions bien faire, mais c’est ça la loi du football. Nous allons nous remettre au travail pour revenir plus forts», a déclaré Taider au micro de la Chaîne de télévision du FC Bologne, son club de Série A italienne. Le milieu de 24 ans a insisté sur la « responsabilité collective» de l’échec. «Quand l’équipe perd, nous perdons tous ensemble», a-t-il dit. Avec deux nuls contre le Zimbabwe et le Sénégal sur le même score (2-2) contre une défaite face à la Tunisie (2-1), la sélection algérienne a terminé troisième de son groupe C, synonyme d’une élimination prématurée de la CAN. Par ailleurs, Taider, opéré du ménisque le 13 janvier en cours, a informé que la période de son indisponibilité était estimée de trois à quatre semaines.