Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a présidé, jeudi à Alger, une réunion urgente consacrée au suivi de la situation suite au séisme de Bejaia, lors de laquelle il a été décidé la mise en place d’une cellule de veille à Bejaia et une autre à Jijel afin de garantir l’approvisionnement des citoyens en produits alimentaires, notamment de large consommation. “Le ministre du Commerce a présidé, au siège du ministère, une réunion urgente avec les cadres centraux du ministère consacrée au suivi de la situation dans la wilaya de Bejaia suite au séisme, lors de laquelle il a instruit la mise en place de deux cellules de veille à Bejaia et à Jijel avec pour mission la suivi des besoins de la population”, indique un communiqué du ministère. Ces deux commissions disposent “de toutes les prérogatives d’intervention immédiate et de prise de mesures nécessaires en cas d’une quelconque perturbation enregistrée au niveau de ces deux wilayas en matière d’approvisionnement en produits alimentaires, notamment de large consommation”, précise le communiqué. Plusieurs secousses telluriques ont été enregistrées, entre mercredi soir et jeudi matin, dans la wilaya de Bejaia, d’une magnitude de 3 à 5,9 degré sur l’échelle Richter. Selon la Direction générale de la Protection civile, le séisme a causé des “pertes matérielles” consistant en “l’effondrement partiel de trois vieilles maisons”, sans qu’il y ait de pertes humaines à déplorer, ajoutant qu’une situation de panique a été enregistrée chez les citoyens qui sont sortis de leurs domiciles, en sus de quelques fissures dans des murs de maisons. Les agents de la Protection civile sont intervenus pour secourir 4 personnes légèrement blessées et transférés huit (8) autres dans un état de choc vers l’établissement hospitalier de la ville. A Jijel, cinq personnes blessées (des fractures) ont été évacuées en situation de panique. Outre les wilayas de Bejaia et de Jijel, le séisme a été ressenti dans 10 autres wilayas, à savoir Skikda, Constantine, Bordj Bou Arreridj, Sétif, Mila, Bouira, Boumerdes, Tizi Ouzou, Alger et Tipaza”.