Les services de la Protection civile de la wilaya de Skikda ont enregistré des dégâts matériels dans certaines maisons suite à la secousse tellurique qui a frappé mardi soir la commune de Zerdaza, a-t-on appris ce 29 décembre de la direction locale de ce corps constitué.

Juste après le tremblement de terre, les services de la protection civile ont mobilisé plusieurs équipes de leurs unités relevant des secteurs d’El Harouche, Collo, Ouled Atia, et Ramdane Djamel en plus de l’unité du secteur portuaire pour effectuer des opérations de reconnaissance et établir un état des lieux sur la situation, a déclaré à l’APS la responsable de la cellule de communication de la PC, le lieutenant Imène Merouani.

Selon la même responsable, les services de la protection civile ont enregistré l’effondrement d’une partie d’un semi-plafond d’une maison composée de deux étages à la cité Mekki Ourtilani (Souika) dans la ville de Skikda et l’effondrement d’environ 3 mètres carrés d’un semi-plafond sur les escaliers d’une construction composée de 2 étages à la cité Stora, une construction communément appelée « la maison romane » dans la commune de Skikda en plus de fissures d’environ 100 cm des mûrs d’une maison d’un seul étage à la ferme Saïd Boussekkine dans la commune, Ramdane Djamel.

Aucune perte humaine n’a été déplorée, indique-t-on de même source. La secousse d’une magnitude de 3,8 degres sur l’echelle ouverte de richter a été enregistré mardi à 20 h 25 dans la wilaya de Skikda, a été ressentie par les habitants des wilayas de Skikda, Constantine et de Guelma, rappelle-t-on.

Le tremblement de terre a été localisé à six (6) km au sud-ouest de la localité de Zerdaza, dans la wilaya de Skikda, selon le CRAAG.