«Nous attendons le cahier des charges. Nous allons demander l’agrément pour la concession Nissan et pour la construction de véhicules Nissan en Algérie. Nissan est présente en Algérie depuis 60 ans. Notre projet de construction automobile d’Oran, validé auparavant, respecte les conditions du cahier des charges (30% de taux d’intégration au départ). Nous avons prévu un atelier d’emboutissage (carrosserie). Ce projet est conçu pour produire 60 000 véhicules Nissan/an à la cinquième année. Si l’agrément nous est octroyé, nous allons mettre en service l’usine dans un délai de 18 mois».