L’opération commencée la semaine dernière se poursuit, alors que le bilan provisoire fait état de 14 individus éliminés.

Ainsi, dans la soirée de jeudi dernier, neufs autres terroristes ont été mis hors d’état de nuire par les forces de l’ANP qui ont procédé également à une opération de bouclage de toute la zone. Le bilan de l’opération s’élève ainsi à 14 terroristes après l’élimination la veille de 5 autres terroristes, ainsi que la récupération de 13 armes à feu, une quantité de munitions et divers objets. Les militaires ont procédé à l’ouverture des chemins d’accès en utilisant des engins. Ce procédé vise surtout à sécuriser les troupes au sol et éviter l’explosion de bombes dont les terroristes minent toujours les endroits où ils se retranchaient. Sur le terrain, le dispositif de l’Armée nationale populaire a été renforcé. Plusieurs unités ont été dépêchées pour épauler les troupes déjà engagées sur place. L’accès à la zone où les sanguinaires ont été éliminés est interdit. Le groupe terroriste a été repéré au niveau du massif de Sebkha et Ighzer Oumanachar, entre les deux communes d’Ahnif et d’Al Adjiba, a souligné une source sécuritaire. L’ANP a bombardé durant la journée de mercredi dernier plusieurs endroits susceptibles d’abriter des poches de terroristes. Ainsi, chaque soir, depuis mercredi dernier, les troupes de l’ANP ont engagé d’intenses bombardements et des tirs à l’arme lourde sur les zones de repli des terroristes, qui seraient, selon des sources fiables, au nombre de 17. Le groupe n’a trouvé aucune échappatoire et il est réellement sous l’emprise de l’armée, qui opère avec exactitude, a précisé la même source. Cette opération de grande envergure est supervisée par un haut gradé de l’ANP dépêché depuis la 1re Région militaire. Hier, plusieurs camions de l’ANP étaient stationnés tout au long de la RN05, à proximité du carrefour de Semmache, dans la commune d’El Adjiba. D’après des informations, des émirs figuraient parmi les neufs terroristes abattus en début de matinée d’hier. Le groupe armé aurait fui la pression exercée du côté des maquis de Bordj Bou-Arréridj où une opération de ratissage avait été enclenchée. Les services de sécurité ont mobilisé de gros moyens. Isolé, le reste du groupe n’a aucune chance de s’échapper, dès lors que toute la zone est bouclée. Encore une fois, l’engagement de l’armée dans la lutte contre le terroriste s’est traduit sur le terrain et cela confirme bien la volonté de l’état-major d’en finir avec ces résidus. Dans la wilaya de Bouira, plusieurs terroristes ont été neutralisés au cours de ces deux dernières années. Par ailleurs, au niveau du sud du pays, et plus exactement près de la zone frontalière dite Taoundert, 80 km à l’Ouest de Tin Zaouatine, wilaya de Tamanrasset, un détachement de l’Armée Nationale Populaire relevant de la 6e RM, a découvert, jeudi dernier, une cache contenant une importante quantité d’armes de guerre contenant une mitrailleuse lourde de type Diktariov, une mitrailleuse de type RPK, 3 pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, 6 fusils semi-automatiques de type Simonov, 5 fusils à répétition, un pistolet mitrailleur MAT-49, 5 grenades, ainsi qu’une importante quantité de munitions (1 335 balles) de différents calibres. Une saisie qui s’ajoute à celles effectuées lors de la semaine passée ou d’importants lots d’armes ont été découverts à Adrar pour les forces de l’ANP.