Par Feriel Nourine
L’organisation, dimanche, par Sonatrach d’une journée d’études consacrée à la sécurisation de ses installations semble bien s’inscrire aussi dans une démarche que la compagnie nationale d’hydrocarbures inscrit à l’adresse des compagnies étrangères évoluant déjà en Algérie, mais aussi celles qui comptent implanter leur décor dans le Grand Sud du pays dans le cadre de la nouvelle loi sur les hydrocarbures.
Si cette loi convient aux firmes étrangères à travers un régime qui leur est très favorable par les dispositions introduites, ces dernières font sans aucun doute de la sécurité une priorité cardinale sans laquelle aucun projet ne saurait être lancé.
Sur ce registre, le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, et le Pdg de Sonatrach, Toufik Hekkar, se sont montrés rassurant lors de cette journée ayant pour thème «La sécurité des Sites Energétiques en Algérie», organisée au siège de l’entreprise en collaboration avec le ministère de la Défense nationale, en présence des représentants des partenaires et parties prenantes en matière de sécurité des installations d’hydrocarbures.
Les deux responsables se sont employés à mettre en avant les efforts consentis par l’Algérie pour sécuriser ses installations énergétiques et celles des joints ventures en recourant aux services de plus de 22 000 agents de sécurité dotés de moyens sophistiqués en la matière pour assurer leur mission dans des conditions optimales.
Dans ce sillage, M. Hakkar a rappelé également que «le dispositif de sécurité de Sonatrach a évolué depuis l’attaque terroriste contre le site gazier de Tiguentourine le 16 janvier 2013», rassurant qu’aujourd’hui tous les sites énergétiques de Sonatrach sont «totalement sécurisés» et que «l’amélioration continue de l’efficacité de ce système représente un enjeu permanent au sein du groupe».
«Sonatrach a adopté une nouvelle stratégie de protection en accord avec les hautes autorités du pays pour protéger les installations énergétiques névralgiques, tant d’un point de vue opérationnel qu’en termes de mise à jour et de modernisation des systèmes technologiques de télésurveillance», a-t-il fait également savoir.
Une nouvelle stratégie dans laquelle l’ANP est grandement partie prenante sur le terrain. En ce sens, le colonel Mustapha Merah, de la direction de l’information et de communication de l’Etat-major de l’ANP, a assuré que le Haut-Commandement de l’ANP a mis en place un programme périodique de sensibilisation au profit des personnes chargées de la protection sur les différents dangers pouvant menacer directement les installations ou leurs travailleurs, ainsi que sur «la nécessité d’être vigilants et prudents dans l’accomplissement de leurs tâches en toute abnégation et dévouement pour servir le pays». Le représentant du MDN a assuré que «toutes les installations énergétiques du pays sont totalement sécurisées», tout en rassurant «les partenaires de l’Algérie qu’ils peuvent concrétiser toutes formes de coopération et projets d’investissement communs sur le terrain».
«L’ANP continuera à mettre en œuvre des programmes de développement des forces pour élever le niveau des capacités de combat de toutes sortes avec divers partenaires, en plus de la poursuite des efforts pour maintenir l’état de préparation des équipements militaires, afin de les renouveler et les moderniser dans l’objectif d’assurer la sécurité des zones des sites industriels, économiques et énergétiques, notamment dans le Grand Sud du pays», a-t-il déclaré.
Lors de cette journée d’études, plusieurs communications ont été présentées par les cadres de Sonatrach sur son l’expérience en matière de sécurité et de sûreté des installations névralgiques qu’elle exploite pour faire face aux nouveaux défis, notamment les cyber-menaces visant la perturbation de fonctionnement des systèmes vitaux du pays ciblés avec des répercussions à l’international.
Des approches de sécurité et de sûreté adoptées au sein des compagnies partenaires de Sonatrach, à l’instar du groupe italien Eni et de la compagnie norvégienne Equinor ont été également présentées. A cette occasion, les représentants de ces entreprises se sont félicités de la qualité de la coopération avec les autorités nationales, en la matière. n