Par Feriel nourine
La lutte menée aux groupes terroristes par les forces de l’Armée populaire nationale (ANP) se poursuit toujours en conservant à cette mission son intensité qui met en avant la détermination de ses différentes unités à venir à bout de ce fléau.
Dernière opération du genre, celle qui a vu les détachements de l’ANP abattre deux terroristes et en arrêter deux autres, hier, lors d’une embuscade près de la bande frontalière Sud du pays, au niveau secteur opérationnel d’In Guezzam, selon le ministère de la Défense nationale
«Dans le cadre de la lutte antiterroriste et grâce à l’exploitation efficiente de renseignements, des détachements de l’Armée nationale populaire ont abattu, lors d’une embuscade effectuée, samedi 17 décembre 2022, près de la bande frontalière Sud au niveau secteur opérationnel d’In Guezzam en sixième Région militaire, deux (02) terroristes, dont un (01) calciné, et ont blessé et arrêté deux (02) autres», a précisé le MDN dans un communiqué.
Lors de la même opération, «des armes lourdes et d’autres effets ont également été récupérés», a ajouté la même source, précisant qu’il s’agit de «quatre (04) véhicules Toyota Station (calcinés), trois (03) mitrailleuses lourdes calibre 12.7 mm (calcinées), un (01) fusil mitrailleur de type FMPK (calciné), six (06) pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov (calcinés), un (01) pistolet mitrailleurs de type Kalachnikov (bon état), une (01) arme non identifiée (calcinée), un (01) lance-roquettes RPG-7 (calciné), un (01) fusil à lunette de type SVD (calciné), un (01) téléphone satellitaire Thuraya, deux(02) smartphones et deux (02) téléphones portables».
Cette nouvelle frappe portée aux terroristes par l’ANP démontre, une nouvelle fois, la présence en force de l’ANP au niveau des frontières du pays et sa capacité à faire face à cette menace quelle que soit la zone où elle est appelée à réagir et à opérer. En effet, «cette opération de qualité, réitère, une fois encore, la détermination et l’engagement des Forces de l’Armée nationale populaire à sécuriser nos frontières et assainir notre pays du fléau du terrorisme afin d’asseoir la paix et la quiétude à travers l’ensemble du territoire national, souligne un communiqué du MDN. L’Opération de In Guezzam intervient au lendemain d’une autre opération antiterroriste qui a permis la capture de trois terroristes activant dans la région du Sahel, alors que trois éléments de soutien ont été capturés à Timiaouine dans la wilaya de Bordj Badji-Mokhtar, par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP), en coordination avec les services de sécurité spécialisés.
«Dans le cadre de la lutte antiterroriste et grâce à l’exploitation efficiente de renseignements, des détachements de l’Armée nationale populaire, en coordination avec les services de sécurité spécialisés, ont capturé, durant la période allant du 28 novembre au 02 décembre 2022, lors d’une opération de qualité menée à Timiaouine, secteur opérationnel Bordj Badji-Mokhtar en sixième Région militaire, trois (03) terroristes appartenant aux groupes terroristes activant dans la région du Sahel, indique un autre communiqué du MDN publié jeudi. Il s’agit des dénommés «Mebarki El-Chikh dit ‘El- Hassan’, Souli El-Hassan dit ‘El-Doushaki’, Bahada Baba Ahmed de nationalité malienne», précise la même source.
Dans la même opération, «trois (03) éléments de soutien ont été arrêtés, Dellali Mohamed de nationalité malienne, Okba Kounta Chérif et Okba Kounta Ahmed», ajoute le communiqué.
«Ces résultats positifs et décisifs réalisés par les différentes unités de l’Armée nationale populaire réitèrent toujours la ferme détermination de nos Forces à venir à bout du fléau du terrorisme dans notre pays», conclut le communiqué. <