Les prix à la production industrielle du secteur public hors hydrocarbure à la sortie d’usine ont augmenté de 0,8% au 3e trimestre de l’année par rapport au deuxième, mais de 2,7% comparativement au 3e trimestre de 2016, selon l`Office national des statistiques (ONS).

L`indice des prix à la production industrielle du secteur public hors hydrocarbures mesure l`évolution des prix-sortie d`usine des biens vendus sur le marché intérieur. Par secteur, dans l’énergie, les prix à la production ont augmenté de 3,9% au 3e trimestre par rapport au 2e trimestre 2017. Dans le secteur des industries chimiques, les prix ont augmenté de 0,3% au 3e trimestre, en raison de l’augmentation des prix des biens intermédiaires en plastique (+4,7%).
Une hausse de 1,7% a caractérisé les industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques, électriques et électroniques (ISMMEE) au 3e trimestre. Selon l’ONS, ce résultat est dû essentiellement non seulement à la hausse des prix de la sidérurgie et de transformation de la fonte et acier (+2,4%) mais aussi de la fabrication de biens intermédiaires métalliques, mécaniques et électriques (+3,5%) et des biens de consommation mécaniques (+1,4%). Quant aux industries des bois, liège et papier, leurs prix ont inscrit une augmentation de 3,5% au troisième trimestre, entraînée par la hausse des prix de la menuiserie générale et des biens intermédiaires en bois (+6,2%). La seule baisse des prix notée concerne le secteur des mines et carrières qui ont accusé une chute de 0,6%, induite par la réduction des prix de certaines activités, notamment l’extraction du minerai des matières minérales (-5,4%) et celle du sel (-3,9%). Par ailleurs, une nette décélération du rythme de hausse des prix à la production a été enregistrée par les industries textiles dont la variation des prix est passée de 2% au 1er trimestre 2017 à 1,3% au 2e trimestre pour atteindre un taux de +0,1% au troisième trimestre. Le reste des activités a affiché une stagnation des prix.